A propos

Psychologue, psychothérapeute, psychanalyste, je présente ici mes qualifications, mes compétences, mes outils, mes expériences.

Psychologue à Paris

Psychologue clinicienne et psychothérapeute à Paris, je privilégie l’approche intégrative qui permet d’apprécier les apports de différentes pratiques et de les appliquer en fonction des particularités de chacun.

Je m’adapte ainsi aux besoins des personnes que je reçois grâce à ma formation universitaire diversifiée et ouverte ainsi qu’aux différentes expériences qui ont jalonné mon parcours.

Les psychothérapies s’adressent aux adultes, individuellement ou en couple.

Parcours et formation

Juin 2015

Master 2 Psychologie clinique

  • Spécialité psychopathologie et psychothérapie

Juin 2016

D.U. Victimologie

  • Université Paris 5 Descartes

Mai 2019

DIU Etudes de la Sexualité Humaine

  • Fac de Médecine de Cochin
  • Approche intégrative. Psychothérapeute pratiquant les thérapies cognitives et comportementales, systémiques, brèves et positives
"L'une des nombreuses expériences intéressantes et surprenantes du débutant en analyse de l'enfant est de trouver chez les enfants, même très jeunes, une capacité de perspicacité souvent bien supérieure à celle des adultes."
Melanie Klein
Journal de psychologie

Biographie d’une psychologue

Melanie Klein, plus connue pour la thérapie par le jeu et les relations d’objet, est née le 30 mars 1882, et elle est morte le 22 septembre 1960. Née Melanie Reizes à Vienne, en Autriche, son ambition initiale était de faire des études de médecine. Elle a épousé Arthur Klein à l’âge de 21 ans et a eu deux enfants, Melitta (1904) et Hans (1907). La famille voyage fréquemment en raison du travail de son mari, mais elle finit par s’installer à Budapest en 1910. Elle a eu son troisième enfant, Erich, en 1914.

Carrière d’une psychanalyste

À Budapest, elle commence à étudier et à se faire soigner par le psychanalyste Sandor Ferenczi, qui l’encourage à psychanalyser ses propres enfants. Les travaux de Klein ont donné naissance à la technique connue sous le nom de « thérapie par le jeu », qui est encore largement utilisée aujourd’hui en psychothérapie.

Elle rencontre Sigmund Freud pour la première fois lors du Congrès psychanalytique international de Budapest en 1918, ce qui l’incite à rédiger son premier article psychanalytique, « The Development of a Child« . Cette expérience a renforcé son intérêt pour la psychanalyse. En 1921, elle s’installe à Berlin et commence à travailler avec le célèbre psychanalyste Karl Abraham. Son mariage malheureux avec Arthur Klein se dissout quatre ans plus tard, en 1925.

La thérapie par le jeu

La technique de jeu de Klein allait à l’encontre de la conviction d’Anna Freud selon laquelle les jeunes enfants ne pouvaient pas être psychanalysés.

Cette dispute a suscité une controverse considérable au sein de la psychanalyse, amenant de nombreux membres de la communauté psychanalytique à prendre parti dans le débat. Freud a ouvertement critiqué les théories de Klein et son absence de diplôme universitaire formel.

Klein a lutté contre la dépression tout au long de sa vie et a été très affectée par les décès précoces de deux de ses frères et sœurs et par la mort de son fils aîné en 1934. Elle a écrit plusieurs articles psychanalytiques sur le sujet, attribuant la dépression à des problèmes d’enfance non résolus.

"L'amour n'est pas seulement l'admiration pour la force, c'est aussi la tolérance pour la faiblesse."

Melanie Klein, Site web "Psychologie"

Contributions à la psychologie

Melanie Klein a eu un impact important sur la psychologie du développement, qui se concentre sur la croissance humaine tout au long de la vie. L’enfance est évidemment une période de changements considérables, mais les gens continuent également à grandir et à se développer au début de l’âge adulte, à l’âge moyen et au troisième âge.

Retour haut de page